Plongée Dive  Marseille Calanques  Cote Bleue

↑ Copier cette barre annimée

Loading...

mercredi 22 juin 2011

Plongées sur les amphores de Niolon

Après leur implantation en novembre  2010 nous sommes allé plongée sur le sites des amphores de niolon ses magnifiques vestiges d'amphores italo-romaines datant des premiers siècles avant et après Jésus-Christ, sont désormais offertes aux plongeurs sous-marins qui peuvent les approcher et même les toucher. Une initiative que l’on doit à la direction du Département des recherches archéologiques subaquatique et sous-marines (Drassm), entité du ministère de la Culture, dont le siège national se trouve à l’Estaque.

Comme l’explique Marine Jaouen, technicienne de recherches, « le Drassm disposait d’un stock considérable d’amphores issues des toutes premières campagnes de fouilles archéologiques menées entre 1954 et 1957 par le commandant Cousteau sur les deux épaves du Grand Congloué, dans l’archipel de Riou. La conservation de ce fonds, dans nos locaux du fort Saint-Jean, nous coûtait excessivement cher, tout comme aurait été hors de prix son transfert vers un autre lieu d’entreposage. Nous ne savions plus quoi en faire, d’autant que tous les musées avaient été pourvus et que ces amphores, largement étudiées depuis cinquante ans, ne présentaient plus de réel intérêt scientifique. La plupart étaient d’ailleurs brisées ou endommagées. D’où l’idée de les rendre à la mer, tout en permettant aux plongeurs de ressentir le frisson des explorateurs sous-marins découvrant un site archéologique vierge ».

Après une première expérience menée au Frioul, dans la calanque Debié, où une centaine d’amphores ont été réunies par 15 mètres de fond, c’est la calanque de Niolon, sur la Côte Bleue, qui abrite depuis la semaine dernière un champ encore plus vaste et plus accessible, à seulement 13,50 m sous la surface; profondeur que peuvent atteindre en toute sécurité des plongeurs de niveau 1. Une opération menée en collaboration avec les clubs locaux et la Fédération française d’études et de sports sous-marins (FFESSM) dont le siège national est lui aussi à Marseille.

8 mois après leur implantation la colonisation est bien apparente(voir photos avant et après),  poulpes et castagnoles joue des coudes pour occuper ce nouveau territoires.

Alors tous a vos palmes et venez Juger par vous même et découvrir ces merveilleux vestiges

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire